Y. S. Lee
Le pendentif de jade
The Agency, tome 1

Mary Quinn est enseignante dans un pensionnat pour jeunes filles. Forte d’un passé quelque peu mouvementé, l’enseignement l’ennuie. C’est ainsi qu’elle se voit offrir de rejoindre l’Agency, une agence d’espionnage 100% féminine. Pour sa première mission, elle est placée comme demoiselle de compagnie chez la famille Thorold. En effet, Mr Thorold est soupçonné de fraude à l’assurance et de trafic d’objets volés. Ce qui semblait être une enquête de routine ne sera pas de tout repos… Entre les cachotteries d’Angelica Thorold, riche héritière au caractère bien trempé, et l’apparition d’un certain James Easton, jeune homme intrigant et bien décidé à découvrir qui est vraiment Mary, notre apprentie espionne ne va pas chômer car chez les Thorold, les apparences sont souvent trompeuses…

« Puisqu’on considère les femmes comme des créatures superficielles, sottes et faibles, nous nous retrouvons finalement, dans des situations comparables, mieux placées que les hommes pour observer et apprendre. »

Ce qui m’a donné envie de lire ce livre, c’est avant tout la période à laquelle il se déroule. L’époque victorienne est vraiment fascinante et offre de multiples possibilités en littérature. La place de la femme dans cette société permet d’en faire tantôt une enquêtrice hors pair, tantôt une manipulatrice ou bien encore une espionne. Personne ne se méfie des femmes…

Au delà de la place des femmes, ce roman aborde d’autres thèmes important tels que l’Angleterre coloniale et le racisme du peuple Anglais à cette période-là. C’est un vrai portrait de ce XIXème siècle qui y est dépeint. On y fait par exemple allusion au travail des enfants avec Alfred Quigley, 10 ans, assez âgé pour travailler.

Outre le décors, les personnages présents dans l’histoire sont réellement intéressants. Mary, dont on croit pourtant connaître le passé, nous réserve encore quelques secrets de famille bien enfouis. Ses réactions ne sont pas prévisibles ou clichés. Elle a une vraie personnalité, ce qui ne sied d’ailleurs pas vraiment avec son rôle de demoiselle de compagnie et peut parfois lui attirer des ennuis… Angelica est, elle-aussi, un personnage très intéressant. Héritière caractérielle avec sa mère et sa dame de compagnie, gentille fille à papa dès que Mr Thorold passe la porte. Mais quelle est donc sa vraie personnalité ?

Du côté des autres personnages, il n’y a pas grand chose à signaler… James, Georges et Michael m’ont semblé passablement clichés mais pas repoussants pour autant. Ils nous réservent tout de même quelques surprises… Ils servent tout à fait le récit et l’évolution de l’intrigue.

L’intrigue, parlons-en… Mary doit, à la base, tenter de trouver des preuves des agissement illégaux de Mr Thorold en jouant les dames de compagnies et en écoutant aux portes. De par son caractère, elle va très vite outrepasser ses fonctions. Mais voici que son enquête pourrait bien la mener vers une deuxième enquête, cette fois-ci plus intime. L’idée de base était bonne mais j’ai trouvé que la résolution de l’énigme me laissait un peu sur ma faim… Peut-être que les réponses à mes questions se trouveront dans le second tome.

« Ce que vous pouvez être idiote pour une fille intelligente!
-C’est bien la première fois que vous me dites quelque chose d’aussi gentil, le railla-t-elle. »

Côté plume, le rythme est assez rapide. L’intrigue ne se déroule qu’en quelques jours. Les chapitres sont donc relativement longs mais sans longueurs. Les dialogues sont bien rédigés et leur style correspond bien à l’époque victorienne. L’écriture est simple et efficace comme on s’y attend dans ce genre de roman jeunesse. Le tout reste très agréable à lire !

En conclusion, j’ai beaucoup aimé ce premier tome malgré quelques défauts. J’ai eu une petite déception au niveau de la résolution de l’énigme principale mais je lirai tout de même la suite avec plaisir.

0 commentaires
Aucun « J’aime »
Post précédent: Engrenages et sortilèges de Adrien TomasPost suivant: 7 lettres d’Olivia Harvard

Articles Similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *